Éducation Artistique et Culturelle (EAC)

Éducation, enseignements, actions, culture… de quoi parle-t-on ?

L’Éducation artistique conjugue trois expériences :

  • La fréquentation des œuvres. Cette pratique culturelle doit pouvoir se développer dans la régularité et la durée, organiser la rencontre équilibrée du patrimoine et des arts contemporains. Abordée avec ou sans préalable, toujours suivie d’échanges, elle est soutenue par un accompagnement, une médiation.
  • La pratique d’un art. De la sensibilisation à l’atelier régulier ou soutenu, la pratique artistique en amateur doit permettre de se confronter individuellement et collectivement à un processus de création.
  • La rencontre avec des professionnels. La fréquentation d’artistes, de techniciens et d’artisans des métiers artistiques doit permettre la transmission de connaissances, de savoirs et de techniques, et doit contribuer à se représenter leur place et leur fonction dans la vie sociale, économique et politique.

L’éducation artistique sert à :

• Développer son intelligence sensible et créative;
• Enrichir sa pensée, ses connaissances ;
• Accéder au sens, à l’imaginaire, au symbolique;
• Élargir sa sensibilité, dépasser l’émotion immédiate et primaire ;
• Exercer son expression, son jugement critique et esthétique ;
• Comprendre le monde à travers ses représentations, découvrir d’autres cultures ;
• Développer l’écoute, la réceptivité et le respect des autres ;
• Apprendre les valeurs de la coopération plutôt que celles de la compétition ;
• Se connaître soi-même et se définir dans sa singularité.

L’enseignement artistique apprend une technique artistique à travers des codes précis (musicaux, picturaux, géométriques, linguistiques, chorégraphiques, etc.) et des connaissances historiques et culturelles dans un champ donné.

L’action culturelle est l’ensemble des actions qui permettent l’accès des personnes à la culture. Elle se fonde sur l’accompagnement et la formation de ces personnes à tous les éléments qui leur permettront de se situer dans le monde dans lequel elles vivent.

On voit dans cette définition que l’action culturelle s’étend bien au-delà de la question des arts et des grandes réalisations du patrimoine. On voit également que selon cette définition, l’éducation artistique est une modalité d’action culturelle.

Le projet

Un bus aménagé en salon de lecture permet à la bibliothèque de rue d’accueillir les enfants dans les meilleures conditions et de mettre à leur disposition un grand nombre d’ouvrages et de jeux.

La bibliothèque de rue a pour ambition de :

  • faire partager le plaisir de lire et d’écrire aux enfants à travers des démarches ludiques,
  • permettre au livre d’entrer dans la vie quotidienne des familles,
  • être un espace de médiation parents/enfants et de création de liens intergénérationnels,
  • participer à l’animation des quartiers notamment vie le développement de projets partenariaux.

Par sa régularité et sa pérennité, elle permet de tisser des relations de confiance entre les enfants, leurs familles et les animateurs, premiers pas vers une participation sociale plus large.

Elle est ouverte à tous et gratuite. Différentes activités autour du livre découlant d’un projet pédagogique sont proposées.

Projet pédagogique Bibliothèque de rue

En compagnie des animateurs et des bénévoles, on peut y lire des livres, écouter et écrire des histoires, jouer à des jeux et bien plus encore.

Nous nous déplaçons sur Tours.

La Bibliothèque de rue ne fait pas de prêt de livres, mais uniquement de la lecture sur place, afin de ne pas faire doublon avec le réseau des bibliothèques.

Le parcours culturel, un chemin vers l’intégration

Le principe de ce parcours est de contribuer au processus d’intégration de familles de migrants en se concentrant sur l’importance accordée aux droits culturels en France.

L’échange et le partage de ce qui fait culture révèle des singularités comme des convergences. Cette reconnaissance est propice à l’établissement d’une relation de confiance sur laquelle nous nous appuyons pour accompagner par la suite les bénéficiaires sur des espaces culturels de droit commun. Ces lieux de diffusion ou de pratique sont propices aux rencontres, stimulent la communication et favorise la création de nouvelles relations.  Nous nous y rendons pour découvrir, nous émerveiller, apprendre et partager dans une recherche de bien être en société.

Apporter de la confiance et des repères, ouvrir des perspectives, stimuler la curiosité ou renforcer l’envie d’aller vers les autres ou de faire ensemble constituent de puissants ferments pour développer une conscience citoyenne.

Ce projet est réalisé en concertation avec des acteurs sociaux travaillant au contact de ce public, ayant une bonne connaissance de leur contexte quotidien et de leurs problématiques.

Peuvent bénéficier de ce parcours un groupe d’une dizaine de parents avec leurs enfants, gratuitement.

Les objectifs

  • Favoriser l’acquisition de repères culturels permettant une meilleure compréhension de la société
  • Découvrir des espaces culturels et de pratiques artistiques
  • Travailler sur la dynamique de groupe dans un processus d’intégration
  • Valoriser l’identité et les références culturelles de chacun
  • Travailler sur la confiance en soi et l’estime de soi